NEW-ORLEANS  Cliquez pour voir notre guide de la Nouvelle-Orléans le plus complet qu’on  puisse trouver sur internet !http://www.voyage-webguides.com/fr/fr-new-orleans.html
Voyage-webguides vous propose le guide internet gratuit le plus complet qu’on puisse trouver sur la Nouvelle-Orléans et ses alentours, principale destination touristique de Louisiane. CLIQUEZ ICI.


Voici une sélection de tout ce qu’il faut savoir et voir dans le reste de la région. A la fin de cette page, vous trouverez tous les détails sur l’histoire de la Louisiane et sa culture ; puis un forum sur le même sujet.


NOS CONSEILS DE TOURISME :

Outre l’incontournable Nouvelle-Orléans (voir notre guide complet ici), la Louisiane est beaucoup visitée pour la pêche, ou encore pour les promenades dans les mystérieux bayous (on peut louer des bateaux et du matériel un peu partout). Nous avons mis quelques recommandations de bayous à visiter autour de la Nouvelle-Orléans sur la page consacrée à cette ville. La musique Jazz de la Nouvelle-Orléans, ou le Zydeco du pays cajun attirent également de nombreux touristes.

Vous pouvez y louer une pirogue et y naviguer sur les canaux et bayous (attention à ne pas laisser traîner votre main dans l’eau, surtout si les alligators ont fini leur sieste). Ou suivre des visites guidées dans ces mystérieux marécages où la nuit venue sont encore célébrés des cultes vaudous.

Vous trouverez beaucoup de vieilles maisons «antebellum», c’est à dire d’avant la guerre de Sécession, par exemple entre New-Orleans et Baton Rouge, le long de la Great River Road.

Mais les autres destinations touristiques se trouvent surtout à l’ouest de la Nouvelle-Orléans, avec le Plantations Country, vers Baton Rouge, puis le Cajun Country, autour de Lafayette. Cette dernière ville est beaucoup plus focalisée sur l’héritage cajun que New-Orleans, beaucoup plus bigarrée. Si vous avez un peu plus de temps, vous pourrez aussi aller voir le Historic District de Natchitoches, au centre-ouest de la Louisiane.


A VISITER :

Le Plantation Country, et Baton Rouge

On peut visiter les plantations et leurs vieilles demeures, au nord ou au sud de la capitale, Baton Rouge. Deux tribus indiennes avaient planté un bâton... rouge, afin de démarquer leur territoire. Un Français nota sur ce sa carte : «baton rouge» à l’emplacement du piquet. Le nom resta. L’endroit est synonyme de la vie aristocratique du sud des Etats-Unis au temps des plantations. Autant en emporte le vent...

Baton Rouge Old State Capitole

A Baton Rouge on peut visiter le Old State Capitole datant de 1849 (photo ci-contre).

http://www.nps.gov/history/NR/travel/louisiana/ocap.htm


L’office de tourisme est pour sa part dans le nouveau capitole. www.visitbatonrouge.com En face, les enfants apprécieront l’Old Arsenal Museum.

Le bateau de guerre USS Kidd est aussi une grande attraction de la ville.

http://usskidd.com

Le restaurant de cuisine Louisianaise à ne pas rater dans la ville, c’est Juban’s http://www.jubans.com qu’on trouve au 3739 Perkins Road. Tel : (225) 346-8422. Vous pouvez aller boire un verre à Chimes ou au Varsity Theater qui se voisinent, aux 3353 et 3357 de Highland Road. Pour écouter de la musique cajun (et dîner en même temps si vous voulez), essayez Mulate’s au 8322 Bulbonnet Rd. www.mulates.com.

Saint Francisville

LES PLANTATIONS

A une trentaine de kilomètres (par l’US61) au nord de Baton Rouge, Saint Francisville est une charmante petite ville ayant bien conservé son patrimoine. www.stfrancisville.net On y trouve la Greenwood Plantation, datant de 1830, où de nombreux films ont été tournés. Il s’agit d’un manoir néo-grec qu’on peut visiter. Les plantations sont toujours en activité. (225) 655-4475 et site internet : www.greenwoodplantation.com

On peut aussi y voir la Rosedown Plantation and Gardens, avec sa bâtisse de 1835 et ses beaux jardins.

www.nps.gov/nr/travel/louisiana/ros.htm

A 1,5km au nord de Saint Francisville, The Myrtles date de 1796. www.myrtlesplantation.com «L’une des maisons les plus hantées des USA».

(Sur la photo : le Grace Cemetery de St. Francisville - Crédit photo Natalie Maynr sur Flickr)


Au Sud de Baton Rouge, vers La Nouvelle Orléans, on peut dans l’ordre voir (regardez vraiment ces sites,
les plantations sont de toute beauté) :
  1. -Nottoway, à White Castle www.nottoway.com

  2. -Madewood à Napoleonville www.madewood.com

  3. -Houmas House à Burnside www.houmashouse.com

  4. -Oak Alley à Vacherie (photo ci-contre) www.oakalleyplantation.com

  5. -Laura Plantation à Vacherie www.lauraplantation.com

  6. -San Francisco à Reserve www.sanfranciscoplantation.org

  7. -Destrehan Plantation à Destrehan www.destrehanplantation.org

Crédit photo : Oak Alley Plantation par mhowry sur flickr

Pour déjeuner ou dîner, arrêtez vous à Donaldsonville, au Lafitte’s Landing, à la Bittersweet Plantation (réserver au 225 473 1232). www.jfolse.com/lafittes/index.htm


Vous trouverez des cartes interractives du plantation country et d’autres infos sur ce site : www.neworleansplantationcountry.com

Crédit photo : L’Angelus

L'angelus cajun band louisiana
Le Pays Cajun (Cajun Country)

Lafayette est la principale ville du pays cajun. N’hésitez pas à en sortir pour aller visiter des petits villages typiques, tels Erath ou Abbeville.

Ici, tout le monde écoute toujours la même musique, le zydeco, et les chansons de Clifton Chénier. Mais de nouveaux groupes francophones émergent toujours, comme par exemple L’Angelus (photo ci-contre et site internet : http://www.langelus.info/).

Regardez les affiches ou les annonces dans les journaux (comme le Times of Acadiana) pour les Fais Do Do, ces fêtes traditionnelles cajun où vous pourrez entendre des groupes locaux. Si vous êtes ici pour Mardi Gras, vous en avez un très bon à Lafayette, mais aussi, dans les villages, vous pourrez assister au «Courir du Mardi Gras» (par exemple dans le ville d’Eunice), une course hilarante et costumée derrière des poulets (qui serviront d'ingrédients au jambalaya). web.Isue.edu/acadgate/mardmain.htm

La devise dans le coin, c’est «Laissez les bons temps rouler» !

Si vous aimez les romans policiers, emmenez quelques James Lee Burke avec vous, et vous verrez le pays cajun autrement...

Bayou Teche

- FRANKLIN : sa Main Street et sa route LA182 à travers le bayou Teche, un nom indien qui désigne le serpent géant qui hante le bayou. www.franklyn-la.org D’ailleurs, à Charenton, on peut voir la réserve indienne des Chitimacha. www.chitimacha.gov/tribal_life_tourism.hmt


- NEW IBERIA : voir sur Main Street, au bord du Bayou, le Shadows-on-the-Teche, une maison de planteur datant de 1834. www.shadowsontheteche.com (photo). On peut déjeuner au Café Lagniappe Too.

www.cityofnewiberia.com

Crédit photo : shadows on the teche par sloan sur Flickr

  1. -AVERY ISLAND : où on fabrique le Tabasco. On peut y visiter aussi le Jungle Gardens. www.junglegardens.org et www.tabasco.com


Tramway nommé désir / brando
- SAINT MARTINVILLE : Elle est surtout connue pour être le lieu de La Romance d’Evangeline, histoire inspirée de la vie d’Emmeline Labiche et Louis Arceneaux, deux réfugiés d’Acadie qui se retrouvèrent ici après une longue séparation. mais Arceneaux était malheureusement remarié après une très longue attente. Leur dernière rencontre eut lieu sous un chêne, l’Evangeline Oak. On peut voir la statue derrière l’église Saint-Martin-de-Tours, à côté de la tombe de la vraie Emmeline. Saint Martinville fut une ville riche et culturellement active, en partie grâce à l’immigration des royalistes français fuyant la guillotine révolutionnaire à la fin du XVIIIe siècle. On surnommait alors la ville Le Petit Paris.

L’église Saint-Martin-de-Tours est l’une des plus anciennes du pays cajun (début XVIIIe).

On peut aussi visiter la Maison Duchamp datant de 1876.

Le site de la Ville : www.saintmartinville.org

Crédit photo : Evangeline par Beau B sur Flickr

  1. - BREAUX BRIDGE : pour le restaurant Mulate’s www.mulates.com et le Crawfish festival www.bbcrawfest.com. Pour le reste : http://tourism.breauxbridgelive.com 


- LAFAYETTE : Le chef-lieu du pays cajun, avec de très nombreux et bons restaurants. Un Acadian Village a été recréé www.acadianvillage.org (voir photo ci-contre). Voir aussi l’Acadian Cultural Center au 501 Fisher Rd (site internet). Vous pouvez dîner au Café Vermillionville, au 1304 W. Pinhook Rd. 337-237-0100 www.cafev.com.

Tout le reste est là : www.lafayettetravel.com


- ERATH : jolie petite bourgade typique, où on trouve un Acadian Museum au 203 S. Broadway www.acadianmuseum.com .


- ABBEVILLE : très très jolie petite ville. Vous pourrez y trouver une carte pour visiter le centre à disposition au City Hall (101 N. State St.). Main Street compte de nombreuses maisons anciennes. www.cityofabbeville.net


- EUNICE : On peut y voir une usine d’accordéons (essentiel pour la musique zydeco) et encore le Prairie Acadian Cultural Center (la culture des acadiens de la prairie n’étant pas exactement la même que celle des bayous).

www.nps.gov/jela/prairie-acadian-cultural-center-eunice.htm

Il ne faut pas y rater le Courir du Mardi Gras, qui s’y déroule le premier dimanche avant Mardi-gras.

www.eunice-la.com


  1. -OPELOUSAS : on peut y danser au son de la musique zydeco du Slim’s Y-ki-ki (Hwy. 182 North (Main Street).


- LAKE CHARLES : à l’ouest, est une ville industrielle, mais avec une jolie plage, et un Mardi Gras Museum. www.cityoflakecharles.com

Au nord de la ville se trouve la Loyd Hall Plantation www.louisianatravel.com/loyd_hall .


- CREOLE NATURE TRAIL : Il s’agit d’une route touristique de 290 kilomètres de long, qui débute à Lake Charles, et vous fera entre autres découvrir le petit port de Cameron, ou encore les belles plages de la «cajun riviera», comme Holly Beach. www.creolenaturetrail.org



LES FESTIVALS
  1. -Mardi Gras (en février) : le plus grand est à la Nouvelle-Orléans, mais Lafayette en organise un très bien aux airs beaucoup plus cajuns. Voir les détails sur www.LouisianaTravel.com ou sur www.neworleanscvb.com

  2. -Jazz Festival en Avril à la Nouvelle-Orléans : www.nojazzfest.com

  3. -Festival International de Louisiane à Lafayette en avril. www.festivalinternational.com 

  4. -Festival de l’Ecrevisse en mai à Breaux Bridge. www.bbcrawfest.com

  5. -International arts Festival en juin à la Nouvelle-Orléans. www.internationalartsfestival.org

  6. -Essence Music Festival (afro-américain) début juillet à la Nouvelle-Orléans. www.essencemusicfestival.com

  7. -Satchmo SummerFest : festival de jazz dédié à Louis Armstrong, début août à la Nouvelle-Orléans).

www.fqfi.org/satchmosummerfest/

  1. -Giant Omelette Festival à Abbeville au mois de novembre. www.giantomelette.org

  2. -Les Fais Do Do sont des festivals ou soirées de musique cajun.



BON A SAVOIR :

AEROPORT

Louis Armstrong New Orleans International Airport

900 Airline Drive

Kenner, LA 70062

www.FlyMsy.com

Il est à 27km du centre de la Nouvelle-Orléans.


LIENS DES OFFICES DE TOURISME

www.neworleanscvb.com

www.LouisianaTravel.com

www.Ecltd.com/Louisiane.htm


DANS LES ENVIRONS

La Floride (par exemple les plages de la Panhandle) est la principale destination touristique juste à côté de la Louisiane. Mais la Géorgie (et Atlanta) ou le Texas, sont des Etats du sud assez réputés. Pour le Mardi-Gras, vous pourrez également vous arrêter à Mobile, dans l’Etat de l’Alabama.



HISTOIRE DE LA LOUISIANE

Ce territoire subtropical du sud des Etats-Unis est tout plat, et traversé par de multiples cours d’eaux, à commencer par le géant d’Amérique du Nord, le Mississippi, qui se termine en delta à la Nouvelle-Orléans, créant autour de lui d'innombrables marécages, les bayous de Louisiane. Il y fait très chaud à la belle période. Les tempêtes et cyclones tropicaux atteignent ses côtes à la fin de l’été.

Plusieurs tribus indiennes y vivaient quand, en 1682, le découvreur de ce qui allait devenir le centre des USA, Robert Cavelier de La Salle, missionné par le roi de France, descendit le Mississippi jusqu’à son embouchure. Il baptisa tout le couloir du Mississippi puis des Grands Lacs, jusqu’au Canada, du nom de Lousiane, en l’honneur de Louis XIV (gravure ci-contre). Puis, Cavelier rentra à Versailles en remontant le Mississippi, de peur de tomber sur les Espagnols qui sillonnaient dans le Golfe du Mexique. Louis XIV lui accorda trois bateaux armés afin de retrouver le delta du Mississippi par la mer. Mais cet épopée se termina de manière tragique pour Cavelier et ses équipages, avec naufrages et mutineries sanglantes en toile de fond. Une histoire incroyable qu’on trouve dans de nombreux récits.


Le roi de France y crée des comptoirs entre 1712 et 1718, date de la fondation de la Nouvelle-Orléans. Des esclaves Africains y sont amenés. En 1762, le Canada est cédé aux Anglais, et la Louisiane est partagée entre Espagnols et Anglais. mais les Acadiens fuyant le Canada trouvent refuge en Louisiane. La prononciation du mot «Acadien» par les anglophones donnera naissance à «cadjun» (cajun en Français). La Louisiane redevient français en 1800 (sans jamais avoir cessé de l’être d’un point de vue culturel). Mais, en 1803, Napoléon la revend un bon prix au jeunes Etats-Unis d’Amérique. Une nouvelle immigration francophone arrivera autour de 1906 et 1909, en provenance de Saint-Domingue et d’Haïti. Bâton-Rouge devient la capitale de l’Etat en 1849. La Louisiane se sépare des Etats-Unis en 1861, lors de la guerre de Sécession, mais est l’un des premiers Etats à être reconquis par Lincoln. En 1916, il y sera totalement interdit de parler français, avant que, au milieu du XXe siècle, la Louisiane devienne officiellement un Etat bilingue. 7% de la population y parle toujours Français. Le français cadien et le créole louisianais sont surtout parlés à l’ouest de la Nouvelle-Orléans. Le nord de l’Etat (au-dessus d’Alexandria et de Baton Rouge) ayant connu une forte immigration anglaise, irlandaise et écossaise durant le XIXe siècle, est culturellement plus proche des autres Etats du sud des USA.


En 2005, la Louisiane est ravagée par l’ouragan Katrina. La digue du lac Pontchartrain cède sous la pression des eaux et des vents, et la Nouvelle-Orléans - qui se trouve en-dessous du niveau de la mer et du lac - est immergée sous les eaux. Les quartiers historiques de la ville, le Vieux Carré Français et le quartier Américain ne sont quasiment pas touchés par les dégâts, ce qui permet à la ville de conserver son tourisme, basé sur la beauté et l’histoire de la ville, mais aussi sur les musiques nées dans les nombreux cabarets de la ville, New-Orleans ayant toujours été un port très festif. On y trouve aussi de nombreux casinos.

Les cultures française, américaine, espagnole, africaines, caribéennes, forment donc à tout niveau (musique, cuisine, architecture, traditions...) un mélange charmant et intrigant, séduisant beaucoup de voyageurs.

La Lousiane vit beaucoup de l’agriculture, et fournit 30% des poissons et fruits de mer consommés aux USA. Le pétrole extrait du golfe du mexique transite par les raffineries sur la côte de Louisiane. L’Etat est très riche en spécialités culinaires (voir cette page).

L’héritage catholique de la Louisiane fait que son administration locale n’est pas organisée en communes, mais en «paroisses».

 

Photo : Oak Alley Plantation par mhowry sur flickr